Non classé

Notre convergence

iStock_000009756790MediumIl me fait grand plaisir d’inaugurer le nouveau blogue «  Convergence » de l’Association des archivistes du Québec. Je trouve que ce titre convient tout à fait à notre contexte professionnel.

Pour en faire la démonstration, je vous propose cette courte réflexion sur le thème de la convergence dans la profession d’archiviste.

Première question : qu’est-ce que la convergence ? De nos jours, ce mot a souvent une connotation négative car il est trop souvent associé à la convergence des médias (stratégie qu’adoptent certaines entreprises de communications pour tirer profit de l’interaction entre les divers médias qu’elles possèdent).

Ce n’est évidemment pas dans ce sens que le comité des communications de l’AAQ a choisi de nommer son blogue « Convergence ». Un survol de quelques définitions du grand dictionnaire terminologique (GDT) de l’Office québécois de la langue française permet de bien situer le sens positif que le mot « Convergence » peut prendre et de faire certaines analogies entre diverses définitions du mot par rapport à la situation de notre profession.

D’abord, d’un point de vue technique, la convergence est définie comme le « regroupement de plusieurs disciplines scientifiques autrefois séparées qui se rapprochent et s’unissent progressivement pour créer une synergie dont l’un des principaux effets est de permettre l’unification de plusieurs technologies ». Tiens, tiens.

Ensuite, dans le contexte routier, la convergence représente un « mouvement des courants de circulation provenant de directions différentes, qui se fondent pour former un seul courant se déplaçant dans une direction commune ». Intéressant…

Du côté de la médecine, la convergence signifie un « mouvement des yeux dont les axes visuels se rapprochent pour passer de la vision éloignée à la vision de près et ainsi atteindre l’objet fixé et permettre la formation d’une image ». Passionnant !

Ces définitions font réfléchir et permettent de faire des liens avec la situation des archivistes. Notre Association est formée de près de 650 membres qui convergent, chacun à leur façon, vers les mêmes objectifs et ce, même s’ils portent des titres d’emploi très diversifiés selon leur contexte professionnel : archiviste, gestionnaire de documents, commis aux archives, technicien en documentation, spécialiste en gestion des documents, technicien aux archives, documentaliste, analyste en gestion de l’information, registraire-archiviste, technicien en gestion des documents et archives, responsable GED, analyste en procédés administratifs, conseiller en gestion documentaire, aide aux archives, gestionnaire d’archives, expert en gestion des connaissances, analyste en gestion intégrée des documents, etc.

La situation des archivistes n’est pas unique. Elle est vécue par plusieurs professions dont les acteurs sont regroupés au sein d’une association portant un nom générique. Cela n’empêche aucunement chacun de ceux-ci de porter un titre d’emploi particulier qui traduit plus explicitement leurs tâches spécifiques dans une réalité organisationnelle donnée.

Par exemple, l’Association des informaticiennes et informaticiens indépendants du Québec regroupe plus de 2000 membres dont les titres d’emplois sont très diversifiés : analyste, chef de projet TI, développeur senior, spécialiste en informatique décisionnelle, spécialiste en sécurité-gouvernance, concepteur logiciels, conseiller en architecture TI, DBA, conseiller en TI, conseiller en gestion des identités et des accès, administrateur de système, développeur web, architecte logiciels,  analyse d’affaires, analyste fonctionnel, webmestre, créateur de site web, programmeur, analyste-programmeur, etc.

Dans ce contexte, la diversité des compétences et la variété des expériences des membres de l’Association des archivistes du Québec représentent une force, un avantage et une valeur ajoutée.

Notre convergence est d’abord celle de près de 650 membres qui ont décidé que l’AAQ constituait un regroupement professionnel incontournable.

Notre convergence, c’est plus de 120 bénévoles qui contribuent à organiser des occasions de formation, d’échanges, de réseautage.

Notre convergence, c’est aussi la contribution de praticiens qui oeuvrent quotidiennement à la gestion de l’information de leur organisation et qui partagent leurs expertises avec leurs collègues.

Notre convergence est aussi celle des enseignants qui assurent la formation des archivistes, celle des chercheurs qui stimulent le développement de notre discipline et celle des gestionnaires qui assurent le développement des services d’archives.

Notre convergence, c’est également la contribution indispensable d’étudiants motivés et impliqués qui amènent une fraîcheur et un dynamisme stimulants à notre profession, celle des archivistes seniors attentifs à partager leurs expériences et celle des archivistes retraités qui ont à cœur la continuité des réalisations auxquelles ils ont contribué.

Notre convergence, c’est aussi l’opportunité d’un partage d’expériences vécues par des personnes qui proviennent de secteurs d’activités variés (éducation, santé, municipalités, archives religieuses, ministères, organismes, entreprises, etc.), qui ont un profil de formation diversifié (science politique, sciences, informatique, sciences humaines, histoire, histoire de l’art, gestion, anthropologie, communication, muséologie, bibliothéconomie et sciences de l’information, archivistique, gestion des documents, gestion de l’information numérique, etc.) et qui possèdent un niveau de diplômation différent (diplôme d’études collégiales, certificat, baccalauréat, maîtrise, doctorat, programme court, programme de formation ou de perfectionnement privé, etc.).

Pour conclure ma réflexion, je ne peux m’empêcher de faire un lien avec le prochain congrès de l’AAQ qui se tiendra à Laval du 28 au 30 mai 2014 avec le thème « Archiviste +. Connecter, collaborer, valoriser ». Les extraits suivants tirés de l’appel de communications du congrès sont des plus éloquents sur la valeur ajoutée d’une meilleure convergence entre archivistes :

Nous sommes des archivistes. Mais nous sommes bien + que cela. Nos actions s’orientent vers la gouvernance, le réseautage professionnel, la formation, les compétences relationnelles, l’informatique (internet, intranet, systèmes d’information, réseaux sociaux), la gestion de projet, le droit, la gestion des risques, la créativité, les communications et le marketing, l’apprentissage continu de nouvelles façons de faire, la mobilité, la participation des usagers, la gestion du changement. Notre champ d’action s’élargit : informations, connaissances, données, contenus, sécurité, accès, sites web. Nous sommes multidisciplinaires.

En attendant ce congrès très attendu (vous devez absolument dès maintenant réserver ces dates à votre agenda !), je souhaite sincèrement que le présent blogue permettra à tous les membres de l’Association des archivistes du Québec (et à toute personne qui voudrait éventuellement joindre ses rangs) de mettre en commun leurs ressemblances, leurs différences, leurs découvertes, leurs questionnements et leurs réussites.

Un grand merci aux membres du comité des communications de l’Association pour cet outil qui nous permettra de converger ensemble vers notre objectif commun qui est celui d’assurer une saine gestion des documents et des archives dans nos organisations.

Je vous encourage à contribuer à votre blogue dès maintenant !

André Gareau

3 réflexions sur “Notre convergence

  1. Je suis tout à fait heureux d’apprendre, ce matin, que la mère du nouvel Immortel Dany Laferrière, Marie Nelson, était… archiviste à la municipalité de Port-au-Prince!…

  2. Pingback: Une nouvelle appellation pour la profession? | Convergence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s