Médias sociaux/Préservation et conservation

Introduction : Archiver les médias sociaux [Partie 1]

L’arrivée des médias sociaux est la cause de nombreux maux de tête pour les archivistes contemporains. Confrontés à une explosion de la production documentaire concernant les documents issus du Web 2.0, ils se retrouvent souvent désemparés sur les moyens à mettre en place pour effectuer leur mission par rapport à ces documents particuliers. Il est intéressant de remarquer qu’il existe des solutions de préservation des médias sociaux, mais elles sont essentiellement concentrées dans le secteur privé. De Socialware, à Arkovi, Actiance, Erado, Smarsh, Hanzo Archives ou encore Perpetuallity, ces entreprises privées misent beaucoup sur l’automatisation et des solutions technologiques pour parvenir à cette fin.

Constat intéressant (ou inquiétant), leurs conseils d’administration proviennent surtout du milieu des technologies de l’information et leurs offres d’emploi concernant surtout ce domaine. Malheureusement, pour des raisons de secrets industriels, leurs méthodes de préservation des médias sociaux ne sont pas diffusées. Il n’empêche que pour les archivistes et gestionnaires de documents d’activités possédant que des moyens modestes les médias sociaux demeurent un mystère complet. L’immensité de la tâche est souvent paralysante en soi.

Cependant, pour apprendre à courir, il faut commencer par marcher. Ce petit guide, dont l’ensemble des billets paraîtra au cours des prochains mois, est destiné à ceux qui veulent se lancer dans la préservation des médias sociaux. Ce guide est imparfait et maladroit, cependant nous espérons qu’il permettra de faire avancer la réflexion et que d’autres suivront par la suite. Convaincre en premier lieu de l’importance documentaire de ces réseaux sera, pour nous, la plus belle des fondations sur laquelle se greffera des outils logistiques.

Nous élaborerons des méthodes et stratégies pour préserver les médias sociaux. Notre objectif est de créer un guide qui sera facilement applicable pour les institutions patrimoniales de taille modeste ou les individus soucieux de préserver leur patrimoine social numérique. Bien sûr, notre approche est très rudimentaire et nos solutions proposées sont très simples. Étant donné la démocratisation de la production et diffusion numérique, il faut inclure les utilisateurs dans le processus. Nous espérons mettre en place une méthode simple et accessible même pour les techno nuls de ce monde.

Nous effectuerons un bref survol des principaux médias sociaux, Facebook, Twitter, Google+, et LinkedIn ainsi que des stratégies à déployer pour assurer leur préservation. Si la providence archivistique et la patience nous le permettent, nous nous pencherons sur d’autres médias sociaux. Nous proposerons également quelques pistes de réflexion sur la préservation de ces nouveaux médias et certains points qui, nous pensons, il faudrait approfondir dans un avenir rapproché.

mediassociaux

À propos des auteurs

Cette série d’intervention est une production commune de Charles-Édouard Drobecq et David Saint-Germain. Les deux auteurs sont étudiants à la maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information à l’EBSI, profil archivistique.

5 réflexions sur “Introduction : Archiver les médias sociaux [Partie 1]

  1. Pingback: Compte rendu du colloque « Pérenniser l’éphémère. Archivage et médias sociaux. » – sicparenthèses

  2. Les hasards sont bien faits, je suis justement en recherche d’info à ce sujet. Avez-vous trouver des exemples de conservation ou de recherche dans les milieux gouvernementaux? On parle de plus en plus de l’entreprise 2.0, de l’arrivée de chat et de réseaux sociaux d’entreprises (voir surtout du côté de SharePoint). Ces nouvelles fonctionnalités pointent leurs nez dans mon organisation et, comme vous le dites, nous sommes un peu désemparés par l’ampleur de la tâche… Je me demande même s’il est vraiment nécessaire d’archiver ces nouveaux médiums et leur contenu?

    • Bonjour,

      Merci bien pour votre commentaire.
      Pour la documentation sur le sujet je vous recommande fortement le Livre Blanc sur les meilleurs pratiques pour la captures des médias sociaux par le National Archives and Record Administration (NARA). Ce document est une source d’inspiration constante! Il est disponible au lien suivant:
      http://www.archives.gov/records-mgmt/resources/socialmediacapture.pdf

      Nous croyons à la nécessité de préserver ces nouveaux médias. Pour les individus et organisations contemporaines, ils sont des moyens d’échange d’informations sur lesquelles des décisions et interactions sont faites. Ils deviennent donc partie prenante des activités des individus (tant physique que moral). Bien sûr, la masse documentaire étant sidérante, il faut faire une évaluation des interactions et développer une méthode.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s