Profession/Vie d'archiviste

Vie d’archiviste : Jeanne Darche

Responsable de la gestion intégrée des documents / CISSS des Laurentides


Quel est votre parcours professionnel?

Parcours académique

Technique de la documentation / Collège Lionel-Groulx. 1994

Certificat en gestion de l’information numérique / Université de Montréal.  2010

Baccalauréat en administration des affaires / Université du Québec en Outaouais. 2011— En cours, fin prévue 2010.

Cheminement professionnel.   Avez-vous exercé d’autres métiers avant de devenir archiviste?

Quand j’étais en secondaire 4 et que nous en étions à nous questionner sur nos choix de carrière, on nous a suggéré de penser aux choses qui nous intéressaient le plus, à nos hobbies par exemple. Ma grande passion depuis l’enfance, c’était la lecture et les livres et, oh merveilles des merveilles, il y avait un DEC dans ce domaine!   Je me suis donc inscrite en techniques de la documentation.

En début de carrière j’ai donc beaucoup travaillé en bibliothèque et ce à l’époque ou l’informatisation de ces dernières allait bon train. J’ai développé rapidement de nouvelles aptitudes en lien avec l’utilisation des logiciels.

En 2006, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un remplacement aux archives de la ville de St-Eustache et j’ai découvert un monde fascinant. J’ai donc cherché un emploi dans le domaine et en 2007, j’ai commencé comme technicienne en archives à l’Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides. Entre 2008 et 2010, j’ai complété un premier certificat en gestion de l’information numérique, juste à temps pour débuter le projet de GID à l’Agence.

Depuis, je baigne dans le records management, l’informatique et la gestion du changement!

Quelle est votre routine habituelle?

Mon travail, c’est très, comment dire, mélangé! Je pratique les métiers d’archivistes, de records manager, de technicienne en informatique, d’agent de changement, etc.

Je cherche à faire de notre système de GID le meilleur outil possible pour les utilisateurs. Je veux leur permettre de consacrer leur temps à travailler dans leur champ d’expertise, pas à classifier ou chercher leurs documents! Je participe donc à toutes les étapes d’implantation du projet de GID et je suis également, la spécialiste du système : son pilote opérationnel. Voici un exemple de ce à quoi peut ressembler une journée:

8 h     Rencontre de statut hebdomadaire avec la chargé de projet GID
9 h     Support clientèle
10 h   Formation Alfresco auprès des agentes administratives
13 h   Tests avec le développeur pour ajouter un jeu de métadonnées personnalisées
14 h   Suivi avec notre fournisseur de support technique pour régler une anomalie
15 h   Rédaction d’une fiche aide mémoire pour le guide d’appellation des dossiers et documents
16 h   Rencontre de classement et d’organisation pour l’équipe RH

Racontez-nous une journée atypique

En fait, ma journée type est une journée atypique!  En ce sens que les jours où il est possible de travailler plusieurs heures sur une même tâche sont rares. Par contre, on ne s’ennuie jamais et les journées passent comme l’éclair!

Avez-vous connu des changements marquants au sein de votre profession au cours des dernières années? Lesquels?

L’informatique a bouleversé autant le domaine de la bibliothéconomie que celui de l’archivistique et du records management. Avec l’arrivée des logiciels, tout a changé. Les utilisateurs sont beaucoup plus autonomes et notre rôle devient celui de gouvernance et d’accompagnement des organisations et des personnes. Je trouve extrêmement stimulantes toutes les possibilités qui s’ouvrent à nous avec la puissance et la souplesse des logiciels modernes.

Que faites-vous pour maintenir à jour vos connaissances et votre expertise?

Comme mes collègues, je participe aux activités de formation et aux congrès de l’Association. Je poursuis des cours universitaires qui vont dans le sens de ce que j’ai besoin d’apprendre pour rester à jour dans mon domaine.  Pour terminer, je lis beaucoup! Linkedin est un endroit qui nous permet de faire efficacement de la veille informationnelle et on peut s’y perdre durant des heures!

Qu’est-ce que vous voudriez partager avec quelqu’un qui désirerait entreprendre des études en archivistique?

De réfléchir dès le début à l’orientation qui leur plait le plus: historique ou records management? Parce que ceux qui sont intéressés par le records management auraient tout intérêt à faire le certificat en gestion de l’information numérique en plus de celui en archivistique. Je les encouragerais également à faire des cours en gestion du changement, en gestion de projet et en informatique.

Selon vous, quel est l’apport des archivistes à la société ?

Mon rôle au travail consiste à aider les utilisateurs à gérer leur information le mieux possible afin que lorsque vient le temps de prendre des décisions, ils puissent les prendre sur la base d’informations pertinentes et de qualité.


Le projet Vie d’archiviste vise à présenter une série de portraits d’archivistes provenant de différents milieux et d’illustrer leur parcours et leur travail quotidien. L’AAQ désire ainsi présenter la diversité dans les profils possibles d’archivistes. Les documents et connaissances que nous gérons et préservons sont souvent mis de l’avant, c’est à notre tour maintenant! Vous souhaitez participer? Écrivez-nous à communicationaaq@gmail.com.

Le comité des communications désire remercier les archivistes qui se sont généreusement prêtés au jeu et notre photographe Cyndie Chouinard pour ses magnifiques photos.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s