Évaluation/Innovation/Profession

Environnement et gestion documentaire

Pollution Damián Bakarcic

Pollution /Copyright Damián Bakarcic

Un billet à saveur écolo pour démarrer l’année 2016 et suite à une année 2015 forte en préoccupation environnementale (COP 21, nouvelle appellation du ministère Environnement et Changement climatique Canada, édition spéciale Planète verte du Devoir, etc). De plus, j’ai l’impression de voir les initiatives ou préoccupations liées à l’environnement apparaître dans toutes les sphères de la vie. La tendance zéro déchet doit y être pour quelque chose 😉

La gestion documentaire n’y échappe donc pas. Dans le livre Archives and Recordkeeping: Theory Into Practice, paru en 2013 au Royaume-Uni (oui ce n’est pas en 2015, mais l’information archivistique ne voyage pas toujours rapidement…), Anne J. Gilliland avance que des efforts devraient être mis dans le développement de méthode de stockage plus écologique. Elle avance cette question par rapport au temps mis sur l’évaluation des documents qui est futile dans le monde du numérique. J’y reviendrai peut-être dans un prochain billet…

Les technologies de l’information sont polluantes, une autre «découverte» de 2015, ici et ici et ici, entre autres.

Salle de serveur /Copyright Frédéric Bisson

Salle de serveur /Copyright Frédéric Bisson

Imaginez-vous, selon Google, qu’une recherche effectuée sur son moteur émet 0,2g de CO2? Avec 3,3 milliards de recherches effectuées chaque jour, ça donne 660 tonnes de CO2 émis chaque jour, ou 241 000 tonnes par an. (Allez lire le texte source de Boris Manenti sur L’Obs «Les vidéos de chats polluent plus que les avions »).

Les entreprises deviennent de plus en plus des organisations « tout numérique ». La gestion documentaire se déplace du papier vers le numérique et très peu d’élagage documentaire y est fait. On stocke, on stocke sans trop penser à cette masse qui grossit (et pollue). Il y a cependant des initiatives et des prises de conscience qui émergent tranquillement dans le monde documentaire. L’argument environnemental fait son chemin dans les organisations et cela peut représenter une opportunité pour la gestion documentaire. Surtout qu’il y a un enjeu monétaire pas très loin. En réduisant la masse documentaire numérique, on réduit l’achat de matériel de stockage et de temps de gestion de tout ce matériel.

Mont Tremblant 2012

Mont Tremblant 2012

Qu’en pensez-vous? Est-ce que l’impact environnemental est une préoccupation dans vos organisations?

En boni, deux textes pour voir des innovations en gestion documentaire et environnement :

  • Can RIM Save the World? The role electronic records management plays in promoting a greener work environment, Chris Wacker, Information Management, ARMA International, May/June 2010 (PDF)
  • Recordkeeping and the Environment: Issues Paper, Public Record Office Victoria Standards and Policy, 2014-01-06 (Word)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s