Arts visuels/Photographie

Archives et création : Les archives sont-elles des matériaux physiques ou intellectuels dans l’art moderne?

Par Misook Yi, étudiante à l’Université de Montréal


Je me suis posé cette question alors que je lisais un livre[1] sur l’art moderne.  Selon l’auteur, l’art moderne repose sur l’innovation et l’imagination et donc, l’idée originale est importante. De ce fait, plusieurs artistes[2] expérimentent diverses nouvelles méthodes artistiques auxquelles personne n’a  auparavant pensé.  Je m’intéressais alors surtout à l’utilisation des photographies dans le domaine artistique et, plus particulièrement, les photomontages des dadaïstes attiraient mon attention.  Hannah Höch était un des artistes de ce mouvement.

Höch, pionnière du photomontage, pratique la technique pour créer des images provocantes et siçognifiantes. Son œuvre la plus connue est probablement Cut with the Kitchen Knife Dada through the Last Weimar Beer-Belly Cultural Epoch of Germany.  Ce photomontage exceptionnel a été réalisé en 1919 et 1920 pendant le chaos politique en Allemagne.  L’artiste a rassemblé des fragments photographiques et les a combinés pour en faire le reflet  ironique et satirique de la société de l’époque.

hoch

Höch, Hannah. Cut with the Kitchen Knife Dada through the Last Weimar Beer-Belly Cultural Epoch of Germany, 1919-1920, 114 x 90 cm, Staatliche Museen, Berlin

Voici l’explication de l’œuvre par Khan Academy[3]. Au centre du tableau, nous apercevons la tête de Käthe Kollwitz, expressionniste artiste, percée par une lance et détachée du corps de la danseuse Niddi Impekoven.  Une partie en haut à droite est réservée aux anti-dadaïstes qui sont principalement des politiciens. La tête du Général Von Hindenberg est placée au-dessus d’un corps de femme. Il est castré, ce qui, dans un sens, renvoie au pouvoir mâle nié. En bas à droite, nous trouvons des dadaïstes.  Wielande Herzfelde est dans une baignoire et c’est Niddi Impekoven qui le baigne.  La tête de Theodore Däubler, écrivain et critique de l’art moderne, est jointe à un corps de bébé. Les hommes sont infantilisés.  La tête de Hannah Höch elle-même se trouve au coin de la carte de l’Europe montrant les pays où les femmes ont le droit de voter.

Je me suis demandé pourquoi l’artiste a choisi l’assemblage de photographies par collage pour son travail. Si elle avait peint la même image avec un pinceau, aurions-nous eu la même impression? La photographie est une capture d’image réelle à un moment précis et la caractéristique inhérente de la photographie joue un rôle important pour maximiser le contraste des fragments et son impact. Il est possible que l’artiste soit consciente de cet effet.  Les morceaux des photographies viennent de la presse populaire comme des journaux de femmes et des magazines commerciaux. Ils sont alors des images topiques reliées à l’actualité de l’époque.   Les photographies coupées de leur contexte original sont réorganisées  dans un autre contexte selon l’intention artistique et par conséquent, créent une nouvelle signification.  L’œuvre de Hannah Höch porte un message fort à la tradition et est incroyablement harmonieux esthétiquement.  La couleur et la densité des images sont bien contrôlées et les personnes, la machinerie et les autres objets  sont bien positionnés.  Le choix de l’artiste était juste et ouvrait donc la porte à l’utilisation des photographies pour la création artistique.

[1] Gompertz, Will, (2012). What are you looking at? : the surprising, shocking, and sometimes strange story of 150 years of modern art, New York:Dutton

[2] Marcel Duchamp (Fontaine 1917), Andy Warhol (Marilyn Diptych, 1962), Eduardo Paolozzi (I was a Rich Man’s Plaything, 1947), Richard Hamilton (Just what is it that makes today’s homes so different, so appealing?, 1956), etc.

[3] Site web Khan Academy, repéré à  https://www.khanacademy.org/humanities/art-1010/wwI-dada/dada1/v/hannah-h-ch-cut-with-the-kitchen-knife-1919-20


Référence:

Ce texte est une version révisée et augmentée d’un travail pratique réalisé à l’EBSI, Université de Montréal, dans le cadre du cours ARV1056 – Diffusion, communication et exploitation donné au trimestre d’hiver 2016 par Yvon Lemay.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s