Archives au quotidien

Archives au quotidien: « The Art of Maurice Sendak » ou les archives d’un auteur de littérature jeunesse

Par Kristina Harbova, étudiante à l’EBSI

Il était parmi les plus grands créateurs de livres pour enfants du XXe siècle. Il était celui qui savait effleurer les émotions et les craintes les plus profondes des enfants qui, des fois ignorées par les adultes, peuvent créer des monstres imaginaires « sauvages » dans l’âme enfantine.  Maurice Sendak, le créateur de Max et les Maximonstres (Where the Wild Things Are), Cuisine de nuit (In the night kitchen), Rosie (Really Rosie) et plusieurs autres albums, est l’auteur et l’illustrateur de littérature de jeunesse qui a marqué l’enfance de plusieurs générations. Le livre The Art of Maurice Sendak de Selma G. Lanes explore, dans toute sa « gloire sauvage », la vie personnelle et artistique de l’auteur – plusieurs photographies, des dessins originaux faits de la main de Sendak, des objets qui lui appartenaient. Le tout est accompagné par des extraits de plusieurs conversations avec Maurice Sendac – dans le but ultime de créer une biographie illustrée extraordinaire de celui dont les œuvres explorent les aspects sombres et cauchemardesques de l’imaginaire enfantin.

L’artiste dans son studio Ridgefield.
©1976, Nancy Crampton
Source : Lanes, S. G. (2009). The Art of Maurice Sendak

Né le 10 juin 1928 à Brooklyn, New York dans une famille d’immigrants juifs-polonais, Maurice Sendak est un enfant craintif et sensible. Très tôt, profondément touché par la mort de certains de ses proches lors de l’Holocauste, il développe une sensibilité et des peurs à ce sujet qui, plus tard, influencent sa vie artistique et créative. À l’âge de douze ans, influencé par le film de Walt Disney Fantasia, il décide de devenir illustrateur. En 1963, il rencontre un succès international avec l’album Max et les Maximonstres (Where the Wild Things Are) et plus tard, en 1973, avec son livre incontournable Cuisine de nuit (In the night kitchen) qui a été régulièrement censuré et même interdit dans certains pays.

Where the Wild Horses Are, la première prémaquette pour l’album Where the Wild Things are, 1955
Source : Lanes, S. G. (2009). The Art of Maurice Sendak

Quelle était l’enfance de Maurice Sendak? Qui étaient ses parents, où est-ce qu’il a grandi? Qu’est-ce qui lui est arrivé et, surtout, comment il réagissait aux gens, aux endroits et aux événements de son enfance? La biographie illustrée The Art of Maurice Sendak, entièrement basée sur des documents d’archives de l’auteur et sur des conversations avec lui, répond à ces questions pour ouvrir aux lecteurs la porte vers l’étrange et l’envahissant monde de Maurice Sendak où règnent des monstres aux dents et griffes pointus, des lutins cruels et des créatures étranges sortis de l’imaginaire enfantine. Des millions d’entre nous ont déjà été dans ce monde fantastique, avec un passeport estampé par le virtuose qui est l’imagination. Cependant, la place centrale qu’occupent les œuvres de l’auteur – publiées ou non-publiées, qui font le lecteur découvrir le processus de travail et les techniques utilisées par l’auteur. En feuilletant les pages du livre, le lecteur tombe sous le charme des premières œuvres de Maurice Sendak – des jouets mécaniques fabriqués de bois peint et de ficelle par lui et son frère Jack à l’été 1948. Espérant voir ses modèles en vente chez le célèbre à l’époque magasin de jouets F. A .O. Schwartz  sur la 5ème avenue à New Your, Maurice Sendak apporte les prototypes pour une évaluation. Même s’il se voit refuser une production à des fins commerciales, son travail a été admiré et il a décroché un travail en tant qu’assistant d’arrangement des vitrines ce qui lui permet de poursuivre son éducation en dessin chez The Art Students League.

Esquisse pour l’album Where the Wild Things Are, 1963
Source : Lanes, S. G. (2009). The Art of Maurice Sendak

Le lecteur découvre également des portraits des membres de la famille de Maurice Sendak faits par lui-même à l’huile ou au charbon. Particulièrement intéressante est la série de dessins faits au crayon et basés sur des photographies familiales de sa mère et ses enfants pour son livre Fly by Night. Étant jaloux, dans son enfance, de son grand frère et de sa sœur qu’il voyait comme très intelligente, Maurice Sendak profite de l’occasion de les éliminer de la compétition pour l’amour maternel en les transformant, tous les deux, en agneaux sans défense assis à côté de leur mère.

Sarah Sendak, avec Jack, le bébé Maurice et Natalie, 1928
Source : Lanes, S. G. (2009). The Art of Maurice Sendak

Avant même de commencer sa carrière d’auteur, Maurice Sendak se fait un nom d’illustrateur de livres pour enfants, écrits par des auteurs classiques ou contemporains : Les comptes du chat perché de Marcel Aymé, les contes de Grimm, des poèmes de William Blake, la série Petit ours d’Else H. Minarik, le livre Charlotte and the White Horse de Ruth Krauss dont les images originales sont à découvrir par le lecteur tout au long de sa biographie illustrée.

Il n’est pas possible de parler de Maurice Sendak et ses œuvres sans porter une attention particulière à Max et les Maximonstres (Where the Wild Things Are) – un album qui allait constituer une référence essentielle dans la littérature enfantine et allait construire une légende autour de la réception de l’œuvre par les critiques et les parents dans plusieurs pays au monde. La première prémaquette, créée en 1955 était sous forme de seize longues et minces feuilles et a été intitulé Where the Wild Horses Are. Entre 1955 et 1963, l’année de publication de l’album, Maurice Sendak a créé plusieurs esquisses, mais n’a utilisé que quelques-unes pour la version finale de cet œuvre.

Dessin du livre Fly by Night, 1976
Source : Lanes, S. G. (2009). The Art of Maurice Sendak

À travers ses œuvres, Maurice Sendak a changé les règles du jeu, repoussé les normes et les standards de l’écriture pour la jeunesse, bouleversant même ce que signifiait « être un enfant » dans son rapport moral à la colère. Dans sa carrière d’écrivain et illustrateur, l’auteur a reçu plusieurs prix littéraires prestigieux y inclus la médaille Hans Christian Andersen décernée par l’Union internationale pour les livres de jeunesse pour sa contribution exceptionnelle à la littérature de jeunesse. Maurice Sendak s’éteint le 8 mai 2012 à l’âge de 83 ans au Connecticut. Presque tous les dessins originaux de l’auteur sont conservés par Rosenbach Museum and Library à Philadelphie que Maurice Sendak a fait le dépôt officiel de ces archives.

***

Référence : Lanes, S. G. (2009). The Art of Maurice Sendak (2e éd.). New York : Abrams

Ce texte est une version révisée et augmentée d’un travail pratique réalisé dans le cadre du cours ARV1056 – Diffusion, communication et exploitationdonné au trimestre d’hiver 2017 par Yvon Lemay à l’EBSI, Université de Montréal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s