Recherche scientifique et théorie/Sécurité et aspects légaux

L’Éthique en archivistique : une série de blogues sur la transparence

Par Taylor de Klerk and Jessica Serrao, Library Associates, Special Collections Research Center, North Carolina State University Libraries

Traduit de l’anglais par Jonathan David

Même s’il ne contient que sept lettres, le terme éthique est un bien grand mot, et il parait d’autant plus complexe pour quiconque qui ose s’aventurer à le définir ou de l’expliquer. Cette tâche est d’autant plus ardue lorsqu’on analyse l’utilisation de ce terme dans le milieu de l’archivistique. Et cela se complique encore lorsqu’on s’adresse au public général, qui n’a peu ou pas de repère pour comprendre qu’est-ce que l’éthique peut apporter à l’archivistique.

À la North Carolina State University (NCSU) Libraries’ Special Collections Research Center, nous croyons que cette réflexion est nécessaire, dans un souci d’établir des standards de transparence, et aussi pour guider le travail de l’archiviste. Dans les dernières années, Jessica Serrao et Taylor de Klerk ont publié une série de billets de blogue sur l’impression des archivistes en matière de décision éthique.

Cette série correspond aux objectifs de notre département, et nous avons utilisé ces billets de blogues afin de nous offrir des outils pour améliorer la transparence de notre travail et permettre ainsi un accès VIP aux coulisses de nos collections spéciales.

La série est constituée de six billets [ en anglais seulement ], et chacun se réfère à une fonction distincte du travail de l’archiviste :

L’éthique en archivistique

En tant qu’introduction à la série, ce premier billet cherche à découvrir comment l’éthique peut être importante dans le travail de l’archiviste. De plus, on y présente les différents sujets couverts dans la série. Nous prenons comme point de départ le Core Values Statement and Code of Ethics de la Society of American Archivists.

Comment nous protégeons votre vie privée dans nos collections spéciales

Ce deuxième billet propose une réflexion sur les problématiques reliées à la confidentialité et comment s’y prend la NCSU Libraries’ Special Collections pour protéger les personnes citées dans leurs collections. On y inclut des exemples visuels de la manière dont nous procédons pour éditer les passages où on avait identifié des informations personnelles qui sont protégées par différentes lois concernant la protection des renseignements pour les archives.

Découvrabilité, description et accessibilité

Décrire et valoriser des collections d’archives sont des processus éthiques en ce sens qu’ils peuvent facilement être biaisés par des habitudes systématisées relatives à la recherche et au classement. Ce troisième billet analyse comment les différentes décisions prises par les archivistes peuvent affecter, sur le plan éthique, une description et un classement qui se doivent d’être égalitaire, et qui devrait permettre une découvrabilité  et un accès améliorés.

La préservation de l’archive contre les risques de détérioration

Ce quatrième billet s’attaque à la manière dont les archivistes influencent le destin d’un objet à travers leurs décisions de préservation. On y démontre que ces choix priorisent certains items plutôt que d’autres, et que l’archiviste doit considérer les conséquences éthiques de ces choix, tant sur le plan historique que sur les besoins des utilisateurs.

Conservation consciencieuse des collections

Les conservateurs ont à considérer plusieurs choix éthiques lorsqu’ils font l’acquisition de nouveau matériel. La construction de liens relationnels robustes avec les donateurs ; répondre adéquatement à leurs attentes ; comprendre comment ces acquisitions affecteront ce qui est globalement raconté ou gardé sous silence dans nos collections. Ce cinquième billet pointe sur les considérations éthiques qui doivent être prises en compte dans la conservation de nos collections.

Des archives diversifiées et inclusives

Les archives trainent avec elle une grande responsabilité sociale. Ce sixième et dernier billet couvre différentes approches pour être à la hauteur de cette implication sociale, notamment en rendant accessibles les documents nécessaires à l’imputabilité institutionnelle ou encore en incorporant la multiplicité des activités et des points de vue dans leurs collections.

Finalement, restez à l’affut de la prochaine publication de cette série, qui s’intéressera aux aspects éthiques de l’acquisition, du traitement et de l’accessibilité des archives numériques.

Cette série de blogues permet de communiquer efficacement la mission de l’archiviste en mettant l’accent sur les nombreuses difficultés reliées aux choix éthiques que celui-ci doit prendre dans le cadre de son travail. Au final, elle permet de susciter l’intérêt à propos de cet enjeu peu discuté, mais qui pourtant se retrouve dans chacune de nos institutions.

***

* Ce texte est préalablement paru sur le blogue SUV ICA le 19 avril 2018.

À propos des auteures : Taylor de Klerk et Jessica Serrao sont libraires associées au North Carolina State University (NCSU) Libraries Special Collections Research Center, à Raleigh, Caroline du Nord, États-Unis. Toutes deux détiennent une MA en Public History de la NCSU et une MS en Library Science de l’University of North Carolina à Chapel Hill.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s