Patrimoine

Les archives des bâtiments de l’Hôpital de Montréal pour enfants : témoins de la vie communautaire dans les soins de santé

Par François Dansereau, Service des archives et collections spéciales – Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Les institutions médicales sont des lieux où des progrès médicaux et scientifiques sont mis à l’épreuve et où des patient.e.s et familles vivent des émotions intenses, incluant des réjouissances, peines, inquiétudes, des moments de désespoir et de soulagement. À travers ces moments, des relations diverses se développent et font partie de l’évolution des institutions de soins de santé. Des relations entre le personnel médical et administratif et les parents, par exemple, se créent et se maintiennent parfois bien au-delà du séjour des patient.e.s à l’intérieur de l’hôpital. Ce constat est particulièrement évident dans des hôpitaux où les patient.e.s sont des enfants.

Outre le lien entre patient.e.s et soins de santé, les hôpitaux sont des lieux où une vie communautaire active s’imprègne dans les bâtiments formant ces institutions. Des milliers de médecins, d’infirmiers.ères, de techniciens.nes de toutes sortes, des bénévoles, des donateurs.trices et du personnel administratif et de soutient y évoluent au quotidien et font partie d’une vie sociale et culturelle dynamique. Des relations entre les employé.e.s se consolident à travers cet environnement rempli d’épreuves. Il en tient à ces travailleurs.euses de la santé de développer des rapports professionnels et sociaux qui leur permettent d’évoluer et de progresser dans ce milieu. Bref, différents acteurs.trices contribuent à la vie dynamique à l’intérieur des murs des hôpitaux.

Le Magicien Kelegher au Children’s Memorial Hospital pendant le temps des fêtes, 1936. Mention de source : inconnue. 2014-0015.04.348.

Kent Nagano et l’Orchestre symphonique de Montréal en concert à l’Hôpital de Montréal pour enfants, 2012. Mention de source : Audio-visuel Hôpital de Montréal pour enfants. 2014-0015.04.3287.

Lors de sa fondation en 1904, le Children’s Memorial Hospital était installé sur la rue Guy, à Montréal. Suite à l’expansion de la demande en soins médicaux pour les enfants, particulièrement relié à des maladies contagieuses telles la polio et la tuberculose, l’hôpital a ensuite déménagé sur la rue Cedar et y demeura jusqu’en 1956. Par la suite, le Children’s Memorial Hospital s’est établi au 2300 rue Tupper et est devenu par le fait même l’Hôpital de Montréal pour enfants, communément appelé Le Children’s.

Children’s Memorial Hospital, 1932-1933. Mention de source : inconnue. Service des archives et collections spéciales du CUSM. 2014-0015.04.745.

Construction de l’Hôpital de Montréal pour enfants sur la rue Tupper, 1955. Mention de source : McDougall Smith & Fleming Architects. Service des archives et collections spéciales du CUSM. 2014-0015.04.154.3.

De 1956 jusqu’à son plus récent déménagement, sur le site Glen, en 2015, l’Hôpital de Montréal pour enfants sur la rue Tupper a subi de multiples transformations, s’est adapté aux besoins des patient.e.s et à l’expansion des services médicaux et administratifs. À travers ces changements, les médecins, infirmiers.ères, personnel administratif et autres employé.e.s se sont forgés des espaces professionnels et de sociabilité qui ont enrichi la vie culturelle et communautaire de cet hôpital. Les lieux dans lesquels ces travailleurs.euses évoluent deviennent, en plus d’être un espace de travail, des environnements où des liens forts se tissent et des relations se forgent et se développent. Cette forme de communauté témoignant de relations diverses et à plusieurs niveaux se projette également dans une vie communautaire qui va au-delà des murs des bâtiments hospitaliers, où les lieux de santé font partie à part entière de la communauté au sens plus large. Avec ses milliers d’employé.e.s, de bénévoles et collaborateurs.trices externes, les hôpitaux sont des lieux où une diversité de cultures et d’identités se côtoient et évoluent de façon dynamique.

Infirmières en chef de l’Hôpital de Montréal pour enfants, 1995. Mention de source : Audio-visuel Hôpital de Montréal pour enfants. Service des archives et collections spéciales du CUSM. 2014-0015.04.3029.

Groupe Multiculturel, Hôpital de Montréal pour enfants, 2009. Mention de source : Audio-visuel Hôpital de Montréal pour enfants. Service des archives et collections spéciales du CUSM. 2014-0015.04.7012

Le déménagement de l’Hôpital de Montréal pour enfants vers le site Glen fait ressortir des décennies de relations diverses s’étant forgés dans les édifices de la rue Tupper. Plusieurs employé.e.s y ont évolué pendant dix, vingt, voire trente années de leur vie et y ont laissé des traces de leur personnalité, de leur identité professionnelle et de leurs relations qu’iels ont développé à l’intérieur des bâtiments. Les bâtiments représentent ainsi bien davantage que des lieux physiques où des activités médicales et professionnelles suivent leurs cours. Les différents édifices hospitaliers mettent en évidence des liens sociaux, culturels et communautaires témoignant de la richesse des relations s’y développant.

Démolition de la façade du bâtiment D de l’Hôpital de Montréal pour enfants sur la rue Tupper, 2018. Mention de source : Daniel Héon. Service des archives et collections spéciales du CUSM. 2018-0008.04.9.

Pour des milliers de gens y ayant évolué, la démolition des édifices ayant abrité l’hôpital pendant six décennies provoque des émotions vives associées aux relations qu’iels ont forgés et développés à travers les années. Même si la destruction de bâtiments peut à priori sembler difficile à concevoir et à accepter pour de nombreuses personnes ayant un attachement particulier avec ceux-ci, la création de l’archive devient un procédé faisant état de multiples relations. Daniel Héon, photographe évoluant au Service Multimédia du CUSM, a réalisé quelques dizaines de photographies représentant la démolition des édifices de la rue Tupper. Ces photographies, regroupées à travers un fonds d’archives, ont été transférées au Service des archives et collections spéciales du CUSM. Ces photos soulignent bien davantage que l’écroulement physique de bâtiments. Elles mettent en évidence une présence imposante de l’hôpital dans la vie communautaire du quartier et la transformation d’un service public. La construction de condos à la place de l’hôpital – en plus du renoncement du développeur immobilier de respecter ses promesses de construire des logements sociaux – évoque encore plus ce sentiment de perte associé au déménagement et à la destruction des bâtiments hospitaliers du Children’s de la rue Tupper.

Démolition des bâtiments médicaux de l’Hôpital de Montréal pour enfants sur la rue Tupper, 2018. Mention de source : Daniel Héon. Service des archives et collections spéciales du CUSM. 2018-0008.04.21.

Vue panoramique de la démolition des bâtiments de l’Hôpital de Montréal pour enfants sur la rue Tupper, 2018. Mention de source : Daniel Héon. Service des archives et collections spéciales du CUSM. 2018-0008.04.24.

Le Service des archives et collections spéciales du CUSM contient quatre fonds d’archives comprenant, entre autres, des devis architecturaux, des dessins techniques et des photographies de la construction et la rénovation de bâtiments du Children’s Memorial Hospital et de l’Hôpital de Montréal pour enfants. La conservation, la description et la création d’outils de recherche pour favoriser l’accès à ces archives illustrent plusieurs points de rencontres, de relations et de représentations associés à l’architecture des bâtiments à proprement parler. L’archive de la construction, rénovation et démolition d’édifices réfère également à des énoncés sociaux, culturels et même politiques, étant donné l’impact de ces institutions dans les communautés où elles occupent l’espace et en sont une partie intégrante.

Ces caractéristiques culturelles et sociales de l’archive amènent l’archiviste effectuant l’analyse, le traitement et la diffusion de mettre en contexte ces variables afin de positionner ses prises de décisions selon différents paradigmes qui vont mettre en valeur la portée sociale et communautaire de ces archives. Les archives de l’Hôpital de Montréal pour enfants témoignent et font partie de cette dynamique communautaire. Outre le potentiel de recherche, les archives des hôpitaux peuvent donc contribuer à souligner – et même forger – des liens sous multiples formes, en évoquant le caractère relationnel de l’archive.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s