Fonction : conservation

Dématique et SAE (27) : La Fonction conservation sécurisée des données (7) – Processus de migration de volumes de conservation sécurisée

Par Antony Belin

Note au lecteur : Les article de lois cités ici font référence au contexte juridique français.

Ce processus consiste à copier les fichiers des données déposées d’un volume de conservation sécurisée vers un nouveau volume de conservation sécurisée et gérant également l’écriture en Y par la copie des fichiers vers l’ensemble des volumes homologues de conservation sécurisée.

Cette procédure nécessite l’arrêt total de l’activité du système d’archivage électronique (SAE), durant, selon le volume de données et le nombre de réplications requis, un temps relativement important.

La procédure consiste à :

  • identifier le volume de conservation sécurisée sortant à migrer
  • déclarer et monter le volume de conservation sécurisée primaire entrant et ses volumes de conservation sécurisée secondaires entrants
  • arrêter l’activité du système d’archivage électronique (SAE) : interruption de service, des tâches planifiées…
  • migrer les données
  • redémarrer l’activité du système d’archivage électronique (SAE)
  • déréférencer les volumes homologues de conservation sécurisée sortants

Pour chaque donnée migrée, il faut effectuer :

  • lecture des fichiers de la donnée sur le volume sortant
  • écriture temporaire des fichiers sur le serveur et vérification de leur empreinte
  • dépôt des fichiers sur les volumes entrants
  • suppression des fichiers temporaires
  • référencement des liens de stockage en base-de-données (BDD)
  • vérification du contrôle d’intégrité des fichiers déposés
  • suppression des fichiers sur les volumes sortants

***

À propos de l’auteur : Titulaire d’un Bilan d’aptitude délivré par les Grandes écoles (BADGE) en Gestion de la dématérialisation et de l’archivage électronique (Mines ParisTech) et d’un Master en Archives (université de Haute-Alsace à Mulhouse), Antony Belin, est actuellement archiviste expert en dématique / Autorité et opérateur de tiers-archivage (ATA/OTA) chez Advanced Prologue Innovation (API). Il est aussi reconnu membre professionnel certifié par l’Association des archivistes du Québec (AAQ), dont il est membre depuis 2014.

Pour découvrir ou revisiter la série complète qui précède ce texte:
https://archivistesqc.wordpress.com/page/3/?s=D%C3%A9matique+et+SAE+&submit=Recherche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s