Actualités

Journée mondiale du blogue 2021: état des lieux et astuces de rédaction

Par Jonathan David, régisseur en gestion de l’information au CSSMB et responsable du blogue Convergence

C’est ce mardi 31 août 2021 que sera soulignée la Journée mondiale du blogue. C’est une bonne occasion pour rappeler l’importance de ce moyen de partage de connaissance et d’expertise.

Les blogues en quelques chiffres

D’abord quelques statistiques qui témoignent bien de la vitalité de la pratique du blogging :

  • Il y a plus de 600 millions de blogues actifs dans le monde [i]
  • 77% des internautes lisent régulièrement des blogues [ii]
  • Environ 10 millions de nouveaux articles de blogue sont publiés chaque jour [iii]
  • La durée moyenne d’écriture d’un article de blogue est de 3 heures et 55 minutes [iv]
  • 53% des spécialistes du marketing déclarent que les blogues sont leur priorité absolue en matière de marketing de contenu [v]
  • Les entreprises qui bloguent reçoivent 97% plus de liens vers leur site Web [vi]
  • Plus de 409 millions de personnes consultent plus de 20 milliards de pages chaque mois [vii]

Les blogues pourraient être considérés comme faisant partie d’un écosystème en ligne – un système de plateformes de médias sociaux interconnectées et en interaction qui permettent aux chercheurs et aux praticiens de se connecter, de partager et de collaborer [viii].

Quelques conseils pour rédiger votre billet

En panne d’inspiration pour rédiger votre propre billet? Par où commencer? Voici pour vous quelques conseils.

Avant la rédaction

  • Le sujet. Souvent on pense qu’on n’a rien de bon à dire alors qu’on est plein de potentiel et riche en expériences pertinentes. Quand vous avez une idée qui passe au quotidien, la noter sur votre téléphone. Les idées ne viennent rarement d’un coup une fois assis devant la page vierge de notre éditeur de texte favori.
  • Le ton. Souhaite-t-on rédiger une chronique d’humeur sur un sujet d’actualité, une dissertation théorique sur un sujet précis, une brève présentation d’un projet élaboré dans notre organisation? Pour décider ici, on doit prendre en compte le sujet, bien sûr, mais aussi le temps qu’on pense mettre pour rédiger ce billet.
  • Le temps. Il doit être prévu et être réaliste. Des plages horaires doivent être planifiées pour la rédaction, dans un futur proche et non aux calendes grecques! Personnellement, je préfère deux périodes d’une heure trente qu’un trois heures de suite. Souvent il est bien de prendre de la distance temporelle avec son propre texte et d’y revenir avec des idées fraîches.

Pendant la rédaction

  • Avoir un plan. Toujours partir d’une description (en quelques mots-clés) de la structure du billet à venir. C’est mieux si on ne souhaite pas déborder du sujet.
  • Trouver un titre. Accrocheur, mais aussi représentatif du contenu du billet.
  • Séparer le texte. Ne pas avoir peur de séparer par des sous-titres et des paragraphes. Cela va faciliter la lecture du billet, qui se fait parfois sur un appareil mobile.
  • Avoir une certaine fluidité. Aussi faut-il ajouter un peu d’éléments narratifs autour des concepts qui sont discutés, question de rendre la lecture plus agréable.

Après la rédaction

  • Se relire. À tête reposée, prendre le temps qu’il faut pour bien relire son billet.
  • Se relire. Oui une deuxième fois.
  • Trouver une image libre de droits. Pour accompagner son article dans le partage sur les réseaux sociaux, trouver une image qui accroche l’œil. Elle doit bien sûr être reliée à votre sujet.

Le plus difficile dans la rédaction d’un billet est sans doute d’atteindre l’étape finale: faire comprendre à soi-même que la version devant laquelle nous nous tenons est la finale. Accepter un jour que son texte est terminé et prêt à être soumis… pourquoi est-ce si difficile de peser sur le bouton « envoi »? La peur d’avoir oublié quelque chose? La peur de se faire reprendre par ses pairs?

Or cette crainte n’a pas lieu d’être : la science est un brassage d’idées en continu, et rappelez-vous que dans l’histoire des Idées, il n’y a pas grand monde qui peut se vanter de ne jamais avoir été contredit par personne! Aussi le blogue est un lieu de conversation qui se veut par définition « vivant », dont la somme des contributions n’est jamais véritablement terminée.

Je propose de chercher à viser l’excellence plutôt que la perfection. Comment? On ne doit pas chercher à tout couvrir; on doit plutôt s’efforcer à bien couvrir ce que l’on voulait couvrir. Donc ne pas se perdre en chemin. Donc avoir un plan. Plus on circonscrit notre propos, plus on a de chance de MIEUX couvrir le sujet.

À vous la parole

Je ne peux conclure ce billet sans une invitation à participer à votre tour. Ne sous-estimez pas la valeur de votre expérience. N’hésitez jamais à soumettre vos textes à l’adresse suivante : convergence@archivistes.qc.ca

Il y a de nombreuses bonnes raisons de publier un billet sur Convergence:

  • Pour les étudiants, le blogue est une manière de se démarquer et de s’introduire auprès de sa communauté de pairs.
  • Pour les archivistes dans les organisations, c’est une manière de faire la promotion de ses collections, d’un projet spécifique, ou tout simplement de faire rayonner l’excellence de son organisation à l’externe.
  • À un niveau plus personnel, mettre par écrit ses idées permet de mieux les structurer. Le moment de réflexion qu’il procure est également bénéfique.

Une idée en tête? Convergence est le porte-voix idéal pour partager avec la communauté d’archiviste!!

***

Pour en savoir plus:

Statistiques plus complètes sur la pratique du blogging : https://blogueurlibre.fr/statistiques-blog

 

[i] https://growthbadger.com/blog-stats/

[ii] https://www.impactplus.com/blogging-statistics-55-reasons-blogging-creates-55-more-traffic

[iii] https://hostingtribunal.com/blog/blog-posts-per-day

[iv] https://www.orbitmedia.com/blog/blogging-statistics/

[v] https://www.hubspot.com/marketing-statistics

[vi] https://www.business2community.com/blogging/10-unbelievable-statistics-sell-boss-business-blogging-0903221

[vii] https://wordpress.com/activity/

[viii] Stoneham, M. et Kite, J. (2017). Changing the knowledge translation landscape through blogging. Australian and New Zealand Journal of Public Health41(4), 333 et 334. https://doi.org/10.1111/1753-6405.12656

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s