Actualités

De l’utilisation des archives à titre commémoratif

Par Jonathan David, coordonnateur au CSS Marguerite-Bourgeoys et responsable du blogue Convergence

La semaine prochaine, plus précisément du 7 au 9 septembre 2022, aura lieu à l’Université de Montréal la conférence annuelle ICA-SUV (la section des centres d’archives des universités et des institutions de recherche du Conseil international des archives) sous le thème « commémoration et archives dans les universités et les institutions de recherche ».

Soulignant cette année les 30 ans d’existence de cette section, le programme, disponible ici, se veut ambitieux, avec une diversité de sujets proposés par des archivistes d’un peu partout sur la planète.

Question de se mettre dans l’ambiance, et avec l’ambition à peine voilée de démarrer la réflexion sur les rôles de la commémoration dans notre société,  tant pour le « devoir de mémoire », pour la culture, l’amour du beau et de l’art, mais aussi comme produit de consommation telle que décrit par le sociologue Jean Baudrillard, je vous propose aujourd’hui de mettre en lumière quelques-unes des conférences à ne pas manquer.

La thématique choisie cette année ne manque pas d’envergure; il est vrai que les mécanismes de la commémoration sont surutilisés dans une époque gourmande en nostalgie. Les GLAMs sont principalement là pour répondre à cette demande.

Cette année, le programme m’a particulièrement inspiré et m’a lancé sur une réflexion quant aux motivations derrière la commémoration. Dans ce billet je tenterai d’en distinguer quelques formes en analysant le programme proposé par l’ICA-SUV.

La commémoration pour ne pas oublier

Débutons d’abord avec le plus difficile, la commémoration qui forge la résilience, celle qui commémore les échecs, les drames, les catastrophes.

Les conférences à ne pas manquer :  

  • Commémoration de la catastrophe de PBB du Michigan : Les rôles d’un archiviste et d’un historien Brittany Bayless Fremion et Marian J. Matyn, États-Unis
  • Post-mémoire et commémoration : Réconciliation d’une dette Lori Podolsky, Canada
  • Les dossiers des étudiants de l’Université technique de Munich – leur valeur archivistique pour la commémoration des victimes des régimes totalitaires Katrin Bäumler, Allemagne
  • Commémoration du rôle de l’Université de Glasgow dans l’Empire britannique : Défis et opportunités Pamela Nzabampema et Moira Rankin, Écosse

La commémoration : pour se rappeler qui nous sommes

Nombreux sont les rituels qui permettent de solidifier le vivre-ensemble en faisant appel à notre histoire commune. Que ce soit à l’échelle familiale, amicale, locale, nationale, etc. Nous avons tous des groupes d’appartenance et les archives ont un rôle important à jouer lorsque vient le temps de faire un état des lieux.

Les conférences à ne pas manquer :  

  • Célébration [en] style : Une comparaison des anniversaires à la Royal Asiatic Society Nancy Charley, Angleterre
  • Le fantôme de Washington : le souvenir de l’Amérique dans les collections du Congrès Natalie Bond, États-Unis

La commémoration : pour célébrer un anniversaire ou pour faire le bilan

Quoi de mieux que de faire l’historique d’une institution pour comprendre où elle en est à un temps X. Les archives sont naturellement sollicitées lorsque vient le temps de célébrer des anniversaires.

Les conférences à ne pas manquer :  

  • Trois mousquetaires de l’ICA-SUV : Trente ans après Carol Couture, Claude Minotto et Marcel Caya, animé par Guy Berthiaume, Canada
  • Le 100e anniversaire des Archives nationales : un chemin semé d’écueils et de surprises Hélène Laverdure, conservatrice et directrice générale des Archives, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Canada
  • 100 ans, 100 opportunités, 100 défis : Le centenaire de l’Université américaine du Caire et ses archives universitaires comme médiateur de la mémoire Stephen Urgola, Égypte
  • Célébrer le bicentenaire de l’Université du Pays de Galles Saint David : explorer nos collections spéciales et nos archives pour commémorer et réfléchir Alison Harding, Wales
  • Célébration [en] style : une comparaison des anniversaires à la Royal Asiatic Society Nancy Charley, Angleterre
  • Reconfigurer les points de vue et les sphères dans les histoires institutionnelles Venkat Srinivasan, Inde

Conclusion : sur le/les rôles de la commémoration

La commémoration n’a pas qu’un rôle, mais bien plusieurs rôles importants pour notre société. Les archives, par leur valeur de témoignage, ont un rôle central à jouer dans les rituels qui invitent à tisser des liens et renforcer le vivre-ensemble. Les archives ont le pouvoir d’émouvoir, puisqu’elles sont les premières témoins des activités qui ont eu lieu. Des archives bien contextualisées peuvent nous recontextualiser et nous faire vivre l’époque où celles-ci ont été produites, et ainsi engendrer des émotions similaires, créant ainsi un pont entre les générations.

J’aime bien ramener Pierre Perrault lorsque vient le temps de terminer sur une note « terre à terre ». Pourquoi est-ce important? Tout simplement, pour la suite du monde…

***

Pour s’inscrire aux conférences, c’est par ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s