Non classé

L’UNESCO adopte la DÉCLARATION UNIVERSELLE SUR LES ARCHIVES

L’UNESCO RECONNAIT L’IMPORTANCE DES ARCHIVES POUR LES SOCIETES CONTEMPORAINES

La Déclaration universelle des archives proposée par le Conseil International des Archives vient d’être adoptée – 7 novembre 2011 – au cours de la conférence générale de l’UNESCO à Paris.

Pour les archives, il s’agit de l’avancée la plus significative de ces dernières années au niveau international. Cette décision historique représente une étape importante pour favoriser la compréhension des archives par tous. Elle fournit une occasion magnifique de sensibiliser encore davantage le grand public et les décideurs-clés à la cause des archives.

La Déclaration est l’expression succincte et puissante de l’importance des archives dans la société moderne. Elle met en valeur le rôle majeur que jouent les archives dans la transparence administrative, la responsabilité démocratique ainsi que dans la préservation de la mémoire sociale collective. Sans négliger les préoccupations traditionnelles ni les besoins de la recherche historique, la Déclaration redéfinit la gestion efficace des archives comme une fonction essentielle, qui soutient les administrations publiques modernes, les bonnes pratiques au sein des entreprises privées et l’accès facilité à l’information pour les citoyens.

La première version de la Déclaration a été écrite par des archivistes au Québec en 2005-2006. Elle a ensuite été adoptée par la Section des associations professionnelles (SPA) de l’ICA qui en a développé le texte et s’est assuré que les messages clés seraient compréhensibles dans toutes les langues et pour toutes les cultures. Elle a généré de nombreux débats passionants au sein de l’organisation avant d’obtenir l’approbation unanime au cours de l’AGM d’Oslo en Septembre 2010.

Depuis lors, la communauté archivistique internationale a travaillé sans relâche afin de voir la déclaration adoptée par l’UNESCO. La décision d’aujourd’hui est le résultat du travail intense mené par Papa Momar Diop, ambassadeur du Sénégal à l’UNESCO et ancien Archiviste National du Sénégal. Il a été activement soutenu par Jens Boel, Chef du service des archives de l’UNESCO et membre actif du réseau de l’ICA à travers le monde.

Le défi sera désormais d’utiliser la Déclaration le plus possible afin de voir les archives sortir du ghetto dans lequel elles se trouvent encore et ont été trop longtemps confinées, ceci afin de les voir retrouver leur place légitime de pièce maîtresse au cœur de l’administration publique et au centre de la mémoire sociale.

 

http://unesdoc.unesco.org/images/0021/002134/213423f.pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s