Histoire

Archives au quotidien: Le Patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts

Par Julie Légaré, étudiante à l’EBSI

Sainte-Agathe-des-Monts : ville lumière

Figure 1 : Photo provenant de la collection personnelle de Yves Légaré.

Figure 2: Photo provenant du site Facebook du Comité du Patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts.


C’est en parcourant les réseaux sociaux, en particulier Facebook, que j’y ai vu ces photos. Le Comité du patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts, y diffuse photos et vidéos avec brève description. Il fut un temps où cette ville était la plaque tournante des Pays-d ’en-Haut, en particulier grâce à l’arrivée du P’tit train du Nord, par le curé Labelle. Ville d’air pur, elle était reconnue pour le traitement de la tuberculose au Sanatorium. On y pratiquait des nombreux sports entre autres le ski alpin. De nombreux festivals y avaient lieu l’été, les touristes raffolaient de ses attraits. En hiver, le carnaval était grandiose et beaucoup de gens de l’extérieur du Québec y venaient. Malheureusement aujourd’hui, ses rues sont moins fréquentées et plusieurs de ses commerces ferment. Il est bon de se rappeler le temps où elle fût la « Reine du Nord ».

Une ville de pionniers : d’hier à aujourd’hui

Ma Famille

La famille Aurèle et Marguerite Légaré est l’une des familles qui a contribué à l’essor de Sainte-Agathe-des-Monts. Famille de 16 enfants vigoureux et déterminés, vivant des produits de la ferme. Il a fallu travailler fort, d’un soleil à l’autre avec ces 16 bouches à nourrir ! Une chance que les enfants de la famille ont mis la main à la pâte. Sainte-Agathe était à bâtir à cette époque, et cela prenait des gens avec du «cœur à l’ouvrage». Tout en participant aux travaux de la ferme, ma grand-mère veillait à l’éducation des enfants et à la «gestion domestique», tout cela sans les commodités d’aujourd’hui! Mon grand-père était aussi connu pour sa «run» de lait, qu’il distribuait avec l’aide d’un de ces garçons, dans Sainte-Agathe et les environs. Ces gens, ces bâtisseurs de ce village pittoresque étaient courageux et déterminés. Ils voulaient faire de ce coin de pays un endroit majestueux, bucolique où il fait bon vivre.

Figure 3: La «run de lait». Photo provenant de la collection personnelle de Yves Légaré

«Terre de misère» à entrepreneurship

Les terres du Nord ne sont pas cultivables, disait le Curé Labelle. Il fallait donc constamment innover pour survivre, mais également favoriser l’économie locale. Encore aujourd’hui, Sainte-Agathe compte dans sa population de véritable entrepreneur, des gens qui travaillent fort, mais surtout, surtout ces gens conservent dans leur cœur et dans leur âme, l’amour de cette ville.

Figure 4 : Photo intérieur de la Maison de torréfaction Couleur café, située à Sainte-Agathe-des-Monts.

Madame Annie Gaudet, propriétaire et maître torréfacteur, de la Maison de torréfaction Couleur café, démontre cet esprit qui traverse les générations. Cette dame a choisi d’innover et d’offrir quelque chose de spécial pour les Agathois, un endroit qui ferait voyager à travers le monde grâce au café, un endroit chaleureux et sympathique… à l’image de la population. Elle croit au potentiel de sa ville et est un excellent exemple pour les nouvelles générations.

Figure 5: Photo extérieure de la Maison de torréfaction Couleur café, située à Sainte-Agathe-des-Monts.

«Sainte-Agathe sur la map»

Pour faire connaître ce magnifique village, il fallait donc penser à autre chose. Sainte-Agathe a donc décidé de miser sur deux industries : laitière et touristique ; c’est cette dernière qui le remporta et fût la planche de salut de ce village. C’est avec l’arrivée du P’tit train du Nord que Sainte-Agathe a connu ses heures de gloire. Avec son flot massif de gens venu de la grande ville (Montréal) pour respirer l’air pur des montagnes. Des gens venaient de partout et même des États-Unis, en particulier pour faire du ski.

Cette ville est reconnue pour un de ses attraits principal : le Lac-des-Sables. Situé au cœur du centre-ville, ce lac fait la fierté des Agathois. Avec ses trois plages ; dont deux au centre-ville et une près du Camping Sainte-Agathe. Croisière avec le Bateau Alouette, baignade, relaxation, admiration… Sainte-Agathe a tout pour plaire!

À travers ces photos, qu’elles soient anciennes ou plus récentes, on sent une volonté de faire bouger les choses ; de redonner à Sainte-Agathe son titre de «Reine du Nord». Cet «esprit combatif sur une «terre de misère» a contribué à façonner des gens de caractère et déterminés ; car dans le cœur de chaque Agathois bat encore un amour inconditionnel pour Sainte-Agathe-des-Monts…ville lumière.

Figure 6: Le joyaux de Sainte-Agathe-des-Monts : le Lac-des-Sables.

***

Ce texte est une version révisée et augmentée d’un travail pratique réalisé dans le cadre du cours ARV1056 – Diffusion, communication et exploitation – donné au trimestre d’hiver 2017 par Yvon Lemay à l’EBSI, Université de Montréal.

[1] Comité du Patrimoine de Sainte-Agathe-des-Monts. Facebook. Repéré à : [1] https://www.facebook.com/333464000007628/photos/pb.333464000007628.-2207520000.1484861595./1279048402115845/?type=3&theater

[1] Intérieur de la Maison de torréfaction Couleur café, à Sainte-Agathe-des-Monts. Consulté le 2017-06-27. Repéré à : https://www.google.ca/search?q=maison+de+torr%C3%A9faction+couleur+caf%C3%A9&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiu3LGXlIHVAhUGyj4KHQK8ARgQ_AUICygC&biw=1920&bih=971#q=maison+de+torr%C3%A9faction+couleur+caf%C3%A9&tbm=isch&tbs=rimg:Cao0miSEKq2yIjiSVoE8DqvfyI7ldUBjnYTaoEwYTZ6BYljiAKN2Ko9ZNkkG2oN1MzxUO8iG1u6mIpjDtkGk6jBQBSoSCZJWgTwOq9_1IEaXYcHQ_1bGswKhIJjuV1QGOdhNoRCq5U_1OY8om4qEgmgTBhNnoFiWBHeR7wMaJ376ioSCeIAo3Yqj1k2EQquVPzmPKJuKhIJSQbag3UzPFQRVwbHb7e-iTYqEgk7yIbW7qYimBHZcSS7G5VIICoSCcO2QaTqMFAFEeKpkj0p7T-1&imgrc=qjSaJIQqrbIYiM

[1] Extérieur de la Maison de torréfaction Couleur café, Sainte-Agathe-des-Monts. Consulté le 2017-07-11. Repéré à : https://couleurcafe.ca/

[1] Ville de Sainte-Agathe-des-Monts. Site web. Consulté le 2017-07-11. Repéré à : http://www.ville.sainte-agathe-des-monts.qc.ca/fr/