Archives au quotidien

Revisiter le quartier rasé de Victoriatown à Montréal par le biais des archives

par Vana Kerimian, étudiante à l’EBSI, Université de Montréal

Les Archives de Montréal diffusent souvent des albums thématiques, remplis de photographies des scènes et personnages marquants de Montréal. Dans cet album, les archives iconographiques diffusées nous font valoir une histoire montréalaise quasi oubliée : celle du quartier rasé de Victoriatown à Montréal, communément appelé «Goose Village» par ses habitants.

Aujourd’hui situé à cheval des quartiers de Griffintown et Pointe-Sainte-Charles, cet ancien quartier ouvrier a déjà accueilli une forte immigration irlandaise qui ­a prêté main-forte à la construction du Pont Victoria et du Canal Lachine, suivie d’une forte immigration italienne. Une communauté majoritairement anglophone commençait à se tisser, mais le déclin des activités portuaires et l’arrivée de l’Expo 67 ont permis à la Ville d’appliquer les directives du rapport Dozois (1953) dans lesquelles 13 secteurs ont été ciblés pour rénovation urbaine à Montréal.

Archives de la Ville de Montréal. (2013). Les quartiers disparus de Montréal : Victoriatown (Goose Village). L’album est disponible ici

Cet album contient 76 photographies en noir et blanc prises par des officiers de la Ville en 1963 afin de documenter l’expropriation de plus de 1500 habitants de ce quartier. Il démontre la vie de quartier avant et pendant la relocalisation de ses habitants avec leurs commerces en italien, les écoles catholiques du quartier, etc.

Ceci est un exemple concret de ce que sont des archives historiques, car elle communique au public une valeur de témoignage et d’information en nous transmettant une partie de leur histoire, mœurs et traditions.

De plus, cette diffusion est à la fois considérée comme une valorisation culturelle et éducative, car elle a pour objectif de sensibiliser le public sur une facette oubliée de l’histoire urbaine de Montréal. L’exploitation de ces archives permet par ailleurs de mettre l’accent sur les émotions provoquées. Ce sont des archives qui sont à la fois des preuves du passé, mais qui suscitent aujourd’hui de la curiosité ou du souvenir de la part de l’utilisateur.

***

Ce texte est une version révisée et augmentée d’un travail pratique réalisé à l’EBSI, Université de Montréal, dans le cadre du cours ARV1056 – Diffusion, communication et exploitation – donné au trimestre d’hiver 2021 par Annaëlle Winand.

Sources:

Archives de la Ville de Montréal. (2013). Les quartiers disparus de Montréal : Victoriatown (Goose Village). Flickr.  https://www.flickr.com/photos/archivesmontreal/albums/72157636693692073/

Montréal guide condo. (s.d.). Victoriatown – l’histoire d’un quartier disparu. https://www.montrealguidecondo.ca/news/victoriatown-histoire-dun-quartier-disparu/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s